Étiquettes

Dans le cadre des rencontres de Trébillane à Calas DSC_0004 
Dix ans d’existence pour le chœur lyrique et pas une ride

La cour de la ferme de Trébillane est pleine à craquer, les escaliers sont occupés, les loggias encombrées, quand Olivier Donikian et Claude Hagopian, responsables de l’association culturelle arménienne de Cabriès-Calas, présentent le concert organisé dans le cadre des Rencontres de Trébillane avec le chœur lyrique des enfants de l’Estaque, dont la réputation n’est plus à faire,. Né en 1999, ce chœur exceptionnel souffle donc cette année ses dix bougies. Il y a dix ans voilà que trois comparses Christian Roux, président de l’association, Carmen Ruzé, responsable du chœur et Gayané Hovhannissyan, cantatrice, font un pari un peu fou et utopique de former un chœur lyrique à l’Estaque
. DSC_0015
Gayané Hovhannysian , une grande dame, a fait jaillir les talents

Il s’agit d’offrir à des enfants issus d’un quartier parmi les plus populaires de Marseille, une éducation musicale exceptionnelle tournée vers l’art lyrique. Il fallait oser, ils l’ont fait et ont manifestement réussi. Voilà donc dix ans que cela dure et le public de Calas a pu mesurer aujourd’hui le chemin accompli et apprécier tous ces talents.
  

DSC_0013

 Sylvain Pauchard et Amandine Grazzini ont enchanté le public.

Accompagné au piano par Zara Tersarkissian, le chœur et les nombreux solistes qui se succèdent, dont Amandine Grazzini et Sylvain Pauchard, interprètent des airs et des extraits du grand répertoire lyrique comme le trouvère de Verdi : « le chœur des tsiganes » et « miserere », « Rigoletto », « la traviata » du même compositeur, « les noces de Figaro » de Mozart, « Norma » de Bellini, « la garde montante » de Bizet….Bref, un répertoire ambitieux qui ravit le public très ému . DSC_0032
Le chœur des petits a été très apprécié

Après l’entracte, les « pitchouns », la future relève du chœur, font aussi admirer leur technique et recueillent des applaudissements mérités, notamment dans l’interprétation de « Dorémi » de Rogers. Ils chantent un moment tous ensemble puis ils laissent la place de nouveau aux plus grands pour le final. C’est grandiose, c’est fort, c’est émouvant devant tant d’enthousiasme et de professionnalisme. Le public, d’abord surpris par la virtuosité de ces jeunes talents, est sous le charme au fur et à mesure du déroulement du programme présenté malicieusement par M.Ruzé. L’accueil, qui leur est fait à la fin du concert, est à la mesure de l’émotion qu’ils ont su faire naître. Que dire de cette grande dame Gayané Hovhannysian, venue d’Arménie, qui enseigna autrefois à Erévan et à Saint-Petersbourg. Elle a réussi par son exigence et son talent à faire du chœur lyrique des enfants de l’Estaque, un chœur reconnu et unique en son genre.
DSC_0062 

Bravo !

Publicités