Étiquettes

Toujours enchanteur, le chœur lyrique de Cabriès-Calas dirigé par Gayané Hovhannisyan, c’ est comme toujours un vrai régal.

choeur
Le chœur lyrique de Cabriès-Calas

Dans le cadre des « Rencontres de Trébillane », le chœur lyrique de l’association culturelle arménienne de Cabriès-Calas a donné un concert dans la salle de la Bergerie. Ainsi, dimanche dernier, ce fut une nouvelle occasion d’apprécier le chœur dirigé par Gayané Hovhannisyan, qu’on ne présente plus tant sa notoriété est grande depuis le magnifique travail accompli avec le chœur lyrique des enfants de l’Estaque.

gayané
Gayané Hovhannisyan asu donner au choeur lyrique toute sa passion et son âme

Cantatrice réputée venue d’Arménie, elle offre maintenant tout son savoir et son exigence aux différents chœurs qu’elle dirige dans la région, accompagnés par la pianiste Zara Ter-Sarkissian.

Touahri
Michel Touahri est un toréador convaincant

Pour ce concert, certes des airs qui font partie du répertoire de la chorale « La vergine de gli angeli », extrait de la Force du Destin de Verdi, comme « Brindisi » ou comme « le chœur des matadors », extraits de la Traviata de Verdi ou « Erevan Erebouni » d’Edgar Hovhannisyan, « chanson de Bohème » et « toréador » de Georges Bizet,…., ce sont six nouveaux morceaux qui sont au programme : « A pastoral song » de Joseph Haydn interprété magistralement par Florence Mercury, « Dorogoï dlinnoïou » de Boris Ivanovitch Fomin, romance russe par Michel Touahri ; « sonata a lagrimar », extrait de l’opéra Jules César de Haendel et « Legy boldog » de Carissimi par un chœur à quatre composé de Sabine Daniltchenko, Hélène Cortesi, Maria Doudekova, Liliane Rintaud ; « Requiem » de Verdi avec le choeur et les solistes Sylvain Pauchard et Pascal Gottesmann. Julie Mathieu-Miniconi a fait apprécier sa voix dans « Io son l’umile ancella », extrait de l’opéra de Francesco Cilea. Et pour terminer le concert, « Kalinka » avec le chœur et Sylvain Pauchard toujours affûté. Et repris par la salle pour traduire ces instants magiques de vrai bonheur procurés par la voix.
Bravo !

sylvain et julie
Sylvain Pauchard et Julie Mathieu-Miniconi dans un extrait de la Traviata de Verdi
Les choristes et les solistes ont une nouvelle fois enchanté le public venu très nombreux, enthousiaste et amateur de bel canto. Comme d’habitude, il n’a pas été déçu et a réservé à la chorale un accueil des plus chaleureux et bien mérité.
Magnifique !

mercury

Florence Mercury interprète  » a pastoral song » de Haydn
Le prochain concert de la chorale « Gayané » sera donné à l’auditorium Pierre-Malbosc à la Maison des Arts à Cabriès pour honorer la mémoire des Arméniens morts lors du génocide perpétré par le gouvernement des « Jeunes Turcs » en 1915.
DSC_0153
Des applaudissements mérités pour Gayané et Zara

Publicités